Présentation du blog

Mes carnets de voyages en Asie du Sud-Est
Ce blog est consacré à mes voyages en Asie du sud-est. Ce n'est que mon journal de bord. S'il comporte de nombreuses infos utiles, je ne prétends pas donner des conseils aux voyageurs. Il existe une fonction de recherche dans la colonne de droite qui vous permet de trouver des thématiques, ainsi qu'une fonction de traduction. Mes blogs ne sont que des récits, j'y relate mes aventures, mes impressions, mes rencontres.

Cela me fait tellement plaisir quand je voyage de recevoir des nouvelles ou un petit mot gentil. Et même après mes voyages, car ce blog représente beaucoup de travail. C'est le moyen le plus facile pour moi pour communiquer avec vous. Il vous suffit de poster des commentaires. Et si vous voyagez dans les parages faites-le moi savoir, via le blog.


Nouveau Voyage en Asie du Sud-Est

Avec une arrivée à Bangkok, un passage en Malaisie, et un retour en Thaïlande.
Voir plus bas sur cette page le carnet de route jour après jour.

Au fil de mes voyages en Asie

Articles les plus consultés

samedi 22 décembre 2007

De Siem Reap - 1. Mercredi 19 Décembre 2007 - De Bangkok à Siem Reap

Nous sommes arrivés à Bangkok

C'est la course depuis mon arrivée et je n'ai pu aller sur internet. Clavier qwert, excusez les fautes.

Bref, je suis en vie et tout se passe bien. Je suis encore très troublée par les heures du décalage horaire.

Nous sommes arrivés à Bangkok par un vol Emirates et un transit par Dubai. Tout s'est bien passé.

On a atterri à 17h35, au lieu de 17h10. À l'aéroport, après avoir changé des euros à 1€ = 47 bahts, un taxi "officiel" nous prend pour 500 bahts, vers le quartier de Khao San Road, où Gérard, dont le vol arrivait plus tôt, le matin, nous avait réservé nos chambres. On a mis 1hre 1/4 pour arriver. C'est comme ça qu'on découvre la circulation qu'il y a à Bangkok.

On est dans le quartier routard, Khao San. Gérard avait pu retenir deux chambres. Il y avait le choix : une chambre au Wild Orchid Villa qui se trouve dans une ruelle (un soi) qui donne dans la Phra Athit Road, une artère avec beaucoup de trafic. Quand on y arrive, il y a là une telle animation musicale au restau de la Wild Orchid, que je déteste tout de suite. Je préfère choisir la deuxième option, une chambre plus loin, au New Siam 3, plus calme.

Dès le lendemain matin, nous partons pour Siem Reap (Angkor). Nous prenons le petit déjeuner à la terrasse du Wild Orchid Villa, qui, quand il est calme dans la journée est très agréable.




Départ pour Siem Reap

Nous prenons un taxi dans la Phra A.Thit Road, qui nous mène vers l'aéroport Suvarnabhumi, (le tout nouveau flambant neuf aéroport international de Bangkok) pour 400 bahts. On met 1h15 rien que pour sortir de la ville. Et ce sera à chaque fois pareil. Après le péage, la voie rapide, ça roule.

 Aéroport Suvarnabhumi de Bangkok






Nous avons acheté sur Internet avant de partir de France, un vol sur la Bangkok Air vers Siem Reap. Il n'y a pas d'autre compagnie possible sur Siem Reap, Bangkok Air a le monopole entre ces deux villes. Notre vol est retardé de 15mn. C'est un Airbus 320, plein de touristes.

Au Cambodge 
Siem Reap, au Cambodge 
Et je suis arrivée ce mercredi 19 décembre à Siem Reap par avion de Bangkok.




Bequest Hotel
Tout s'est bien passé et l'entente est bonne. On loge au Bequest Hotel, pour "qui" passerait par là.




On a loué les services d'un tuk-tuk pour trois jours.

Coy, notre tuk-tuk driver


La visite des temples d'Angkor est crevante. Il fait très très, très chaud pour tout vous dire. J'ai un mal fou à dormir, malgré clim ou ventilo ou les deux, je ne sais jamais comment faire pour dormir. A Bangkok c'était pire, chaud et humide. Ici, à Siem Reap c'est une bonne chaleur supportable, mais chaud, chaud, pire que le Vietnam ou l'Inde à la même époque. La connexion est très lente et je galère avec le clavier.

Je vous salue de Siem Reap


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.