Présentation du blog

Mes carnets de voyages en Asie du Sud-Est
Ce blog est consacré à mes voyages en Asie du sud-est. Ce n'est que mon journal de bord. S'il comporte de nombreuses infos utiles, je ne prétends pas donner des conseils aux voyageurs. Il existe une fonction de recherche dans la colonne de droite qui vous permet de trouver des thématiques, ainsi qu'une fonction de traduction. Mes blogs ne sont que des récits, j'y relate mes aventures, mes impressions, mes rencontres.

Cela me fait tellement plaisir quand je voyage de recevoir des nouvelles ou un petit mot gentil. Et même après mes voyages, car ce blog représente beaucoup de travail. C'est le moyen le plus facile pour moi pour communiquer avec vous. Il vous suffit de poster des commentaires. Et si vous voyagez dans les parages faites-le moi savoir, via le blog.


Nouveau Voyage en Asie du Sud-Est

Avec une arrivée à Bangkok, un passage en Malaisie, et un retour en Thaïlande.
Voir plus bas sur cette page le carnet de route jour après jour.

Au fil de mes voyages en Asie

Articles les plus consultés

jeudi 23 décembre 2010

Jeudi 23 Décembre 2010 - Arrivée à Bangkok à 18 hres15

Aéroport d'Abu Dhabi

On a atterri de jour, au soleil levant, au dessus d'étendues de sable d'un jaune pale et monotone. 16 degrés annoncés à l'exterieur. On a atterri tres loin de l'aérogare. Un bus nous a pris en charge jusqu'au bâtiment. Avec au bout du compte 45 mn de retard sur l'horaire prévu.

J'étais un peu inquiète, car les copains m'avaient avertie que le nouvel aérogare d'Abu Dhabi était immense et qu'il ne fallait pas perdre de temps.

J'ai donc marché d'un pas vif, il y a en effet pas mal de chemin, mais on est arrivé ... en avance, Porte 33, là où partait le vol Abu Dhabi - Bangkok.


Le 2 ème troncon de vol prévu à 9h15, est parti à l'heure. Un B777-200, paraissant beaucoup plus vieux que le précédent, mais avec une prise électrique et une prise USB, incorporées dans l'écran TV du dossier du siège.


En vol, au dessus des Emirats

Voilà, on décolle d'Abu Dhabi, qu'est ce que c'est sec quand même !














Le repas est servi très rapidement. Mais à cause des différences horaires, on n'a pas eu du tout de petit déjeuner, donc pas de café... mais aussitot un "déjeuner". Cette fois-ci plus copieux que l'autre (je crevais la dalle moi !) : une salade de pates / crevettes et un plat riz, morceaux de poisson. Là encore il y avait trois plats de proposés au choix.

Et pas de film, cette fois-ci, je prends un somnifère, car je crevais de fatigue, et je m'endors. J'ai au moins dormi quelques petites heures, pas beaucoup mais au moins ça.




BANGKOK

Suvarnabhumi

On atterrit à Bangkok à l'heure, à 18h15. Eh oui, on se trouve à 6 hres de décalage avec la France !
A l'aéroport de Suvarnabhumi, ce nom extraordinaire impossible pour moi à prononcer ou à écrire (on prononce prononcer "Suwanapoum"). Il signifie "Le pays d'or". Mais il se trouve à  25 km à l'est/sud-est de Bangkok, à perpette. La galère, ce sont surtout les embouteillages dans Bangkok. Il existe bien une liaison par skytrain, mais Khao San n'est pas relié au sky-train, loin  de là. Alors on prend le bus E2 à 150 baths qui se trouve en dessous, au rez-de-chaussée, sur la gauche en sortant de l'aéroport. (au premier, ce sont les taxis).




Tout se passe bien, les bagages arrivent vite, je change une petite somme d'euros dans l'aéroport, le taux est très mauvais, 37 bahts et quelques centimes, alors que sur internet avant de partir, il était de + 39. Donc petite petite somme, juste pour le bus et manger et boire ce soir, notre hôtel a été payé par internet auparavant.

On prend le bus A2 au rez de chaussée de l'aéroport, il y en a un par heure et on a de la chance, j'ai attendu à peine 5 minutes. Il n'est pas plein du tout, et en plus il a été très rapide, annoncé officiellement pour 45 mn de trajet, on a mis à peine plus que cela. Il n'y avait aucun embouteillage dans Bangkok, en cette fin de journée. Il fait nuit bien sûr.

On arrive donc au terminal du bus, dans la Chachra..... Road, et avec ma valise à roulettes, j'arrive sans encombre au New Siam 2.

New Siam 2

Et je retrouve mon petit hôtel favori, dans sa petite ruelle, le New Siam 2, où je descends toujours. C'est ma "maison" à Bangkok. (photos prises quand il fait jour).



La chambre au 5ème étage



Je suis dans un état colmateux terrible avec ce rhume non terminé, qui a été empiré par l'avion et les atterrissages successifs. Je suis dans le coton complet, et avant même d'arriver à l'hôtel je me suis arrêtée à la pharmacie. On m'a donné des comprimés thaïs pour 3 jours, de ces bons, excellents médicaments thaïs, en général très efficaces, pour nettoyer tout ça, parce que je suis vraiment dans le colletard.

Il fait nuit à Bangkok

Re-sortie juste pour aller manger quelque chose. On a élu des tables dans la rue, et une famille qui prépare les plats à la demande. Du fried rice crevettes, très bon, et très copieux. Comme il n'y avait pas de boissons en vente dans ce truc familial, comme les autres clients, je suis allée au Seven Eleven m'acheter... une petite Chang. J'ai aussi acheté une grande bouteille d'eau, 13 bahts, et un dentifrice. Le reste je verrai calmement demain.

Ce qui m'a surprise c'est le peu de monde qu'il y avait dans les rues de Khao San par rapport à l'an dernier, où j'y étais aussi en décembre, juste un plus tôt en décembre et il y avait une de ces foules, c'était épuisant. Là, c'est vide. Même au New Siam je ne vois pas beaucoup de monde par rapport à l'an dernier.

On a passé la soirée à table en compagnie d'un jeune couple de Français, qui terminait ses trois semaines de vacances en Thaïlande, et ils ont eu... du très mauvais temps dans les îles du sud.

J'étais très fatiguée, normal, et très enrhumée encore, mais complètement bouchée. Je croyais dormir de fatigue mais l'endormissement n'est pas venu, et j'ai pris un comprimé pour m'endormir.

4 commentaires:

  1. coucou !
    tu as eu du bol d'avoir pu décoller à Paris !
    je viens de voir les infos :
    manque de produits dégivrant à Orly
    2000 passagers sont restés bloqués dans l'aéroport..ils disent "dortoir géant dans l'aéroport"
    J'espère que ta forme va revenir car je sais que c'est crevant d'avoir un rhume en voyage..
    Tu as déjà été à la pharmacie en arrivant ? mais pourquoi tu n'as pas pris ce qu'il te fallait à Paris ?
    @ + hâte de lire la suite ......
    Evelyne

    RépondreSupprimer
  2. Des amis qui sont partis par un vol etihad le lendemain matin ont ete bloques a l interieur de l avion pendant 3 heures. Oui j ai eu de la chance de passer au travers, car en fit, juste une heure de retard le temps de passer le degivrage sur les ailes. a l arrive a Abu Dhabi, on n en etait plus qu a 45 mn de retard. Le transit s est donc deroule dans un laps de temps tres correct.

    @ pourquoi je n'emporte pas de pharmacie de Paris ?
    Mais parce que les medicaments en Thailande sont bien plus forts et efficaces et en plus enormement moins chers. Les medicaments europeens ne sont pas adaptes a la Thailande.

    J en ai fait l experience par ex, avec mes piqures de sand flies l an dernier. Le smdicaments francais n en venaient pas a bout.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Jocelyne,

    Je t'ai manquée à Bangkok et pourtant j'étais là deux heures avant ton atterrissage. Je me promenais en attendant l'heure mais ton avion est arrivé 16 minutes avant l'heure et ne l'ai réalisé qu'après...
    Je suis à Manila où je vais rester un peu pour une formation d'anglais...
    Je suis ton voyage et tu fais de très jolies photos.
    Cordiialement
    Michel GENAY (michel_genay@yahoo.com)

    RépondreSupprimer
  4. @Michel oui je t ai manque aussi a l aeroport. j ai bien regarde pourtant il n y avait pas foule. Mon avion est arrive 16 mn avant l heure ! ah bon !
    Quand je pense qu on est parti de Paris (et avec beaucoup de chance) qu on ait decolle avec 1 hre de retard.
    Mon e mail yahoo ne fonctionne pas de mon wifi d hotel, je t envoie un message via une autre adresse mail.
    Jocelyne

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.